Le monorail, une mono-solution à l’avenir des mobilités ? (Owni)

Le 9 mars 2011 - Par qui vous parle de , dans parmi lesquels

[ Note de Philippe G. : Seconde chronique de Nicolas Nova sur URBAN AFTER ALL, qui démystifie ici l’éternel retour du monorail. Panne d’imaginaires dans la ville ? Tu l’as dit bouffi ! Retrouvez nos chroniques chaque lundi sur Owni.fr. Et n’hésitez pas à nous suivre sur facebook ! ]

———————————

Pour le touriste urbain à l’affût de curiosités, une bonne manière de découvrir le monde consiste à cibler uniquement les villes ayant tenté l’aventure du monorail. Il y a d’autres possibilités bien sûr, certains choisissent de visiter des sites étrusques, d’autres font des pèlerinages ou courent les antiquaires. Ce n’est pas mon cas. Ma tournée des grands ducs concerne en ce moment la découverte des agglomérations ayant opté pour ce moyen de transport.

Monorail à Panissières-Feurs (Loire, France), 1894

Historiquement, les premiers monorails sont apparus au 19e siècle avec divers projets parisiens, lyonnais ou londoniens. À chaque fois divers modes de traction étaient proposés, de la machine à vapeur au tractage par des chevaux. Tantôt posé sur un rail unique à Kuala Lumpur, tantôt suspendu comme à Wuppertal ou même dans un tube à vide comme le défunt Swissmetro, les divers projets ont tous une allure fascinante de prime abord. Mais l’élément le plus fascinant dans l’histoire des monorails c’est son faible succès dans l’histoire des moyens de transport, et surtout le mythe qui l’entoure.

Lire la suite sur Owni.fr

1 commentaire

  • Bon article, mais qui ne resiste pas à la réalité des faits, car le Monorail est de retour, et de belle manière !
    En à peine deux ans, Bombardier vient de signer toute une série de contrats pour son nouveau Monorail Innovia 300: Las Vegas, Ryad, Dubai, et plus récemment Sao Paulo. Hitachi suit de très près.
    Et on me souffle dans l’oreillette que d’autres contrats sont dans les tuyaux.
    Certes le Monorail n’est pas pertinent partout, mais il n’a que des avantages dans les sites urbains où la contrainte au sol est forte: rapide et facile à installer, il est de plus bien moins cher qu’un métro aérien classique (et je ne parle même pas de ceux en sous sol), surtout lorsque celui ci exige de gros ouvrages d’art en cas de problématique de franchissement.
    Ici de simples portiques pré assemblées suffisent.
    Et en plus au final ça a de la gueule !
    Bombardier annoncera bientôt de nouveaux contrats pour son Monorail qui suscite de plus en plus d’intérêt.
    Le fait que le numéro un mondial relance le Monorail n’est pas un hasard, d’autant qu’Hitachi et Siemens, autres grands acteurs de la filière, suivent la chose avec intérêt et fourbissent leurs armes.
    En clair la demande existe, et il ne manque en fait qu’Alstom, qui risque un reveil brutal.
    Les sempiternels radotages sur les aiguillages des monorails « compliqués, qui ne marchent pas, et gnagnagna » me font bien rire aussi : rien n’est plus simple à installer qu’un aiguillage robotisé de monorail aujourd’hui, voyez comment Hitachi et Bombardier ont résolu le problème !
    Le Monorail est de retour, on va en voir de plus en plus et pas seulement chez les parcs Disney !

    AlfonseRang : Passéoz 1 heure
    Messages: 1Inscription: 04 Juin 2011 17:07

Laisser un commentaire

9 mars 2011

Par

qui vous parle de