Au royaume de la ville, tu veux détrôner le Duck ?

Le 26 janvier 2017 - Par qui vous parle de , dans parmi lesquels , ,

Aujourd’hui, comme chaque année depuis quarante-quatre ans, le festival d’Angoulême va ouvrir ses portes aux millions de bédéphiles qui peuplent le monde, et dont on fait évidemment partie. Pour l’occasion, on aurait pu vous concocter un dossier d’archives entièrement consacré au Neuvième Art… Manque de bol, on l’a déjà fait ici ! Alors on s’est creusé la tête, et l’évidence nous est apparue avec une petite ampoule au-dessus de la tête : et si on vous parlait canards ?

giphy

Mais pas n’importe quels canards, bien évidemment : il sera ici question des plus célèbres d’entre eux, les fameux Duck qui peuplent Donaldville et ses alentours ! La capitale du Calisota, Etat fictif des USA dans lequel se déroulent les aventures de Donald, Picsou et leurs acolytes, est en effet l’une de nos références urbaines les plus choyées. Celle-ci nous a inspiré en effet maintes et maintes fois, au point que l’on s’est décidé à lui faire l’honneur d’un dossier dédié. Cela s’explique de mille manières : d’abord parce que Donaldville, en tant qu’archétype urbain de la métropole étasunienne, est une parfaite entrée en matière pour comprendre certains phénomènes urbains, tels que la ville-palimpseste et le rapport à la mémoire d’un territoire :

En tant qu’archétype urbain particulièrement malléable, Donaldville est en effet l’une de ces villes fictives que les auteur.e.s aiment triturer au gré de leurs besoins narratifs. Celle-ci permet ainsi d’explorer diverses facettes urbaines, prenant des formes variables selon que que ces auteurs soient américains, brésiliens ou encore italiens. A ce titre, le guide touristique de Donaldville, publié l’année dernière en hors-série de Mickey Parade Géant, est l’un des plus grands chefs-d’oeuvre qu’il nous ait été donné de feuilleter. On vous laissera le plaisir de lire le billet que nous lui avions consacré (avec un autre un peu plus bas), et si jamais vous l’apercevez un jour en brocante, n’hésitez pas !

epic-donald-duckburg-money-bin

Dessin préparatoire de Patrick Block pour le jeu vidéo Epic Donald, jamais réalisé… (source

Mais nos chinages d’inspiration à Donaldville ne s’arrêtent pas à l’urbanisme, loin de là. Certains auteurs, en particulier Keno Don Rosa, ont ainsi maillé leurs histoires de multiples pratiques particulièrement juteuses, et souvent innovantes. Il en va ainsi de cette courte histoire de voiture démembrée, que nous vous relations dans le billet suivant, et qui nous interroge forcément au prisme de l’actualité récente : que fera-t-on de nos carcasses de voitures lorsque l’on sera enfin entrés dans un monde post-automobile ?

Enfin on ne pouvait pas conclure ce dossier palmipèdocentré sans évoquer… l’architecture-canard, évidemment ! Le billet qui suit est directement lié au guide touristique sus-cité, et donc à nos canards préférés.

Laisser un commentaire

26 janvier 2017

Par