La voiture à tout faire : détourner pour mieux recycler

Le 26 avril 2016 - Par qui vous parle de , ,

La semaine dernière, on publiait un rebond sur quelques phylactères de notre prospectiviste de coeur Keno Don Rosa, consacrés à la reconversion des pièces détachées de la célèbre voiture de Donald Duck. C’était alors l’occasion de revenir sur les futurs possibles d’un monde sans autos (mobiles). Ainsi, la bande dessinée offrait un aperçu de ce que le recyclage de ces tas de ferrailles inutilisés pourrait donner… avec un peu d’ingéniosité !

tumblr_neh8w7d7IG1t1cmybo1_1280

On reste aujourd’hui sur le même thème, avec une galerie d’images inspirantes montrant des voitures à l’arrêt reconverties, réappropriées de mille manières. De quoi élargir l’horizon de la casse et du cimetière d’automobiles !

La voiture habitable, un indémodable

L’une des façons les plus classiques de réinvestir ce mode de déplacement suranné reste sa personnalisation, poussée jusqu’à l’habitat. Intimement lié au principe de réappropriation, l’aménagement d’un espace confortable (a priori destiné à un usage autre) incarne une convention expérimentée par tous, et ce depuis l’enfance. De la maison de poupée bricolée à la cabane dans les bois, en passant par le palace bâti en coussins, agencements et ameublements figurent parmi nos modes d’action les plus ludiques et satisfaisants, pratiqués tout au long de nos vies.

AMANDA MORRISON / NNY Living CAPTION The MacFarland family enjoys watching "Brave" from the back of their pick up truck.

Les drive-in theaters : ces séances de cinéma en plein air à l’américaine où l’idée de parking se mue en lieu culturel romantique. Rien de tel que cette pratique mourante pour mettre à l’épreuve son sens du squatting de l’auto familiale… Ici, en reproduisant la convivialité du canapé du salon à l’arrière d’un pick-up.

Et si au lieu de s’acharner à construire des cités-gratte-ciels à perte de vue pour palier aux problématiques de logement qu’annoncent la surpopulation des villes futures, pourquoi ne s’amuserait-on pas à transformer les voitures abandonnées en maisons à roues propulsées ?

tumblr_nc912yjpPL1szzr8ro1_1280

L’arrière de la camionnette des parents agencé en coin TV, une idée plus qu’enthousiasmante pour l’ado de la maison qui pourra fumer ses oinj tranquille avec ses potes ailleurs que sa chambre d’enfant

tumblr_ni87dl94Yu1qhrm3lo1_1280

Et pourquoi pas installer son bureau dans l’auto, au lieu de reconvertir tant d’espaces en lieux de coworking ?

Tekkonkinkreet.2006.MULTiSUB.DVDRip.x264.AAC-Devil.mkv - Lecteur multimédia VLC_64

L’exemple ultime de voiture abandonnée reconvertie en espace domestique sort évidemment de la pop-culture, dans une oeuvre à laquelle nous avions consacré un billet entier : le film animé japonais Amer Béton.

Au-delà de sa fonction première, la voiture est un habitacle dans lequel on se sent bien, pour piquer un somme, grignoter, s’engueuler, jouer en famille ou encore faire l’amour (liste non exhaustive). Ces usages méritent donc d’y être perpétués, formant un bagage de pratiques ancré dans la culture automobile. En supprimant donc les vices associés à cet objet urbain (pollution, congestion, danger de la coexistence des modes, privatisation de l’espace public par le stationnement etc.), on ne préserverait que les atouts de ce lieu de réunion confiné.

Si elle peut paraître étrange, la démarche s’appuie évidemment sur un horizon écologique fondamental. A savoir celui de recycler ces milliers de squelettes roulants, pas vraiment biodégradables, au lieu de les entasser dans des parking-déchèteries… à l’heure où une partie des villes du globe ont compris qu’il fallait petit à petit se débarrasser de ce poison motorisé.

Auto-yolo : pause et loisirs au volant

On poursuit ci-dessous le flux d’illustrations des réappropriations inspirantes, cette fois sous un angle plus spontané, où l’on investit la voiture le temps d’un bon délire. L’auto incarnera-t-elle un jour le nouveau lieu low cost de l’événementiel ? Ci-dessous : un jacuzzi, du matos sonore pour s’ambiancer, des tables à manger hallucinantes, un garde-manger pour le plus cool des pique-niques !

Izikhothane

Cet « aprèm mousse » entre potes a de quoi faire rager nos villes en manque de points d’eau (n’en déplaise au Labo des Baignades Urbaines). On croirait presque voir une planche du dessinateur pour enfants Richard Scarry, qui nous avait inspiré l’un de nos billets les plus colorés.

tumblr_mv1yj2jncx1rf87c4o1_1280

Il n’y a pas qu’en bagnole la nuit que la musique est douce à savourer : du gros son en plein soleil peut réveiller le voisinage et inviter au partage, à l’instar de tous les clips de hip-hop tournés dans ces zones pavillonnaires si calmes et ennuyeuses d’habitude.

v9s1TBn

L’une de nos images préférées de la ville agile : l’aileron de la voiture tunée, utilisé comme tablette pour déguster un repas sur le pouce… Quel génie.

tumblr_nrdmzo2E821rojphdo1_1280 - Visionneuse de photos Windows

Petit pique-nique au vert, rien de tel que l’arôme d’un pot d’échappement fumant pour donner du coffre à ta salade de pâtes

tailgating-003-e1404941758948

Le meilleur pour la fin : les Tailgate Parties ricaines que nous évoquions dans le billet Donald Duck de la semaine dernière… C’est une grosse fête en plein air prenant place sur le parking d’un stade de football américain avant un match. Ambiance barbeuk musclé à même le coffre de la bagnole.

Cette modeste collection d’urbanités qui se réapproprient l’auto pour y passer du bon temps prouve donc que la fonction première d’un objet peut parfois être reniée pour un résultat tout aussi convainquant. Dans un prochain billet on vous montrera, avec quelques images glanées ici et là, que la voiture peut également être reconvertie en mode de transport « vert »… pourvue qu’on lui enlève son moteur. Trêve de teasing, partagez-nous plutôt vos reconversions de caisses préférées en commentaires ou sur les réseaux sociaux si l’envie vous vient !

Laisser un commentaire

26 avril 2016

Par