Masturbanité : je m’en vais voir les p’tites portes de Pigalle

Le 15 novembre 2012 - Par qui vous parle de , , dans

Quelques liens, dans la foulée de notre récent commentaire de texte sur la nécessité de rendre la ville plus baisable (plus généralement, lire notre plaidoyer en faveur d’espaces publics dédiés au flirt urbain) :

Le premier nous arrive via Le Tag Parfait, dont l’égérie du mois se trouve être la co-auteure d’un joli « Guide érotique non-exhaustif des portes cochères de Pigalle » :

Vous trouverez ci-dessous un guide non exhaustif des meilleures portes cochères, renfoncements, et coins cachés de Pigalle pour vous embrasser, vous caresser et plus si affinités. L’enquête, et les témoignages,  ont été réalisés par un jeune couple amoureux.

Pigalle, quartier de nuit et quartier de tous les excès, est un terrain idéal pour les amoureux. Les auteurs nient toute responsabilité en cas d’infraction, amende, ou peine de prisons dans le cas où le lecteur se ferait gauler.

Une initiative élégante, qui n’est pas sans rappeler les divers guides touristiques tournant autour des sexualités urbains (exemple avec cet audio-guide dédiée au quartier rouge de Kabukicho), mais aussi et surtout la nécessité de protéger ces enclaves et recoins propices aux étreintes fougueuses et autres quickies passionés.

A ce titre, notre vision de la « masturbanité » s’inscrit dans un rejet plug global d’un urbanisme sécuritaire qui, sous le masque de la « prévention situationnelle », cherche à rayer de la carte les plis et replis du bâti dédiés l’intime, qu’il soit sexuel ou non.

-

Le second lien est plus trivial, et répond à notre besoin de faire mumuse au-delà des seuls textes de ce blog. Nous sommes donc fiers (au moins) d’annoncer le lancement de masturbanism, notre tumblr dédié au(x) sexe(s) dans la ville.

A l’intérieur, comme dans tout bon tumblr : des gifs, des vidéos rigolotes, des images sémillantes, des analyses politiques, mais aussi – plus rarement – de véritables scènes de pornographie urbanistique. De quoi inspirer les plus créatifs qui souhaiteraient faire de la ville un véritable terrain de jouir…

Vous pouvez d’ailleurs proposer vos contributions via le lien « Submit ». Parce que la ville sensuelle, c’est bien ; mais la ville bandante, c’est mieux..!

Laisser un commentaire

15 novembre 2012

Par