Snap your city : des emojis pour rêver les villes

Le 4 octobre 2016 - Par qui vous parle de , , , , dans parmi lesquels ,

Alors qu’on la pensait définitivement rangée au placard des fausses bonnes idées héritées du passé, la réalité augmentée est réapparue sans crier gare cet été, sous les traits colorés d’un espace urbain ludifié. Vous n’avez en effet pas pu échapper à l’invasion des Pokémon dans notre morne réalité… Et c’est donc par le prisme de la ville ludique que la réalité augmentée s’est enfin imposée dans nos vies. Mais en regardant dans le rétro, on se dit que cet « émerveillement par l’écran » était en fait à portée de main depuis longtemps. Et plus précisément dans la poche des lycéens et lycéennes, qui réenchantent chaque jour leur quotidien à coups de smileys bien sentis. De quoi nous inspirer une petite digression sur la ville onirique, bien sûr !

charlotte-nc-emojis

Snapchat comme support pour réenchanter la ville ?

Y’avait-il une ville augmentée avant Pokémon Go ? La réponse est évidemment mille fois oui ! Pour le prouver, nous prendrons pour témoin l’une des applications sociales les plus utilisées ces dernières années, dont le succès ne se tarit toujours, bien au contraire. Lancée en 2011, Snapchat capitalise sur le partage de l’instant, l’éphémère et le fun. En gros : vous prenez des photos/vidéos, vous pouvez les agrémentez de tout un tas d’informations visuelles ou sonores (du simple texte au sticker représentant un personnage mignon, en passant par toute une gamme de filtres déformateurs de visages et de voix…), vous les envoyez à qui veut les recevoir… et ce petit bout de vie dématérialisé s’efface après visualisation par le destinataire.

Si ce clip a mobilisé deux graphistes pour gribouiller ces jolis masques bariolés, l’application « dessin » est accessible à tous sur Snap, il suffit juste d’être un peu inspiré

Extrêmement populaire (notamment auprès des « jeunes » et de certaines marques et médias), cette appli représente probablement l’outil de mise en scène du quotidien (instantanée) le plus créatif de ces cinq dernières années… De fait, ses multiples options de modification de photos et vidéos forment de formidables artifices permettant de personnaliser à l’infini des tranches de vie. C’est donc sur le principe même « d’augmentation » du réel que fonctionne Snapchat, puisque l’appli donne accès à un éventail assez larges d’options que l’on colle littéralement sur sur ces photos et vidéos prises sur le vif à l’aide de votre téléphone.

Le champ des possibles est alors immense, il suffit juste de laisser parler sa créativité. Si dans ces snaps adolescents la ville fait surtout office de décor, ce n’est qu’un usage parmi d’autres, et le potentiel de mises en scène urbaines est presque inépuisable, comme en témoignent nos petites créations personnelles ci-dessous…

14469325_10207829814529205_1129432735_n

Les animaux, la mort et le syncrétisme commercial pour une ville plus fofolle

14518399_10207829807969041_258419173_n

L’union civile réformée, des services urbains fusionnés, le quai de métro créolisé

Voici donc, pour vos beaux yeux, quelques uns de nos petits délires compilés, dans lesquels une cascade d’emojis en surimpression est venue transformer l’espace parisien traversé ces dernières semaines. C’est donc en s’amusant avec de simples émoticônes – la plupart du temps pour patienter le temps d’un voyage en RER – que nous avons finalement saisi le potentiel caché de Snapchat… Et si cette appli pour teens mégalos devenait un support de conception créative pour les villes ? Accessible à tous les citadins connectés du monde entier, cet outil en réalité augmentée pourrait être l’outil de concertation numérique dont tant de villes ont rêvé

snapchat-dessin-inconnus-1
En hommage au Laboratoire des Baignades Urbaines Expérimentales, dont on espère que le projet proposé pour le budget participatif de Paris sera retenu, voici trois snaps proposant une reconquête de la ville par le prisme de l’eau et ses usages tous plus funs les uns que les autres… Les détournements peinturlurés de gauche et droite sont l’oeuvre du norvégien @Geeosnap ; et celui du milieu est signé par l’auteure de ce billet.

Si vous rêvez d’une ville fantasque à la Emojiopolis, d’un espace aussi dévergondé que détraqué, ou juste plus vert et plus doux : Snapchat est l’outil qu’il vous faut. La prise en main est instinctive et l’expérience est ludique, donc lancez-vous et envoyez-nous tous vos snaps les plus fous. Puisque nous n’avons pas encore de compte Snapchat officiel, il suffit simplement de nous envoyer votre images sur Facebook ou Twitter, et on se fera le plaisir d’en tirer une analyse prospective emojiesque dans un prochain billet !

Et pendant que Snapchat continue de conquérir le monde des teens avec sa réalité augmentée bien marketée, on retourne faire des faceswap avec l’Asahi Beer Hall.

Laisser un commentaire