Archives pour juillet 2010

Le blog pop-up urbain vient de dépasser les 50 articles publiés depuis octobre 20091 !! A vrai dire, à l’heure où j’écris ce billet, 51 autres le précèdent2, l’heureux 50e étant consacré aux Lego. On ne se refait pas ! :-)

{ Lire la suite, à défaut de trinquer… }

  1. Ce qui fait une moyenne de 5 articles par mois… On a vu plus stakhanoviste, mais c’est pas déjà pas mal, non ? []
  2. Garçon ! Un Ricard pour fêter ça ! []

Comments 4 commentaires »

Comment rendre perceptible la réalité numérique de nos villes ?

« Wireless in the World 2 » fait suite à une première vidéo réalisée en 2009 sur le même thème, à découvrir sur nearfield.org.

{ Lire la suite… }

Comments Un commentaire »

Nombreux sont ceux choisissent de décrire ces petits riens qui font l’identité d’une ville avec force de descriptions détaillées. Mais d’autres préfèrent les évocations plus abstraites et épurées. C’est superbe, souvent drôle, et pour ne rien gâcher de notre plaisir, c’est en LEGO. Que demande le peuple ?!

Lego-NY-New-York-00

{ Lire la suite pour retrouver son âme d’enfant… }

Comments Pas de commentaire »

Les jeux vidéo seraient-ils les nouveaux fossoyeurs du rêve américain ?

fallout-new-vegas2

Dit autrement : et si les jeux vidéo, notamment américains, reprenaient enfin le flambeau des contre-utopies urbaines  (ou « dystopies », en français vaniteux) ?

{ Lire la suite… }

Comments 8 commentaires »

Je suis une ville dont beaucoup sont partis
Enfin pas tous encore mais ça se rétrécit
Il reste celui-là qui ne se voit pas ailleurs
Celui-là qui s’y voit mais à qui ça fait peur
Et celle-là qui ne sait plus, qui est trop abrutie
Qui ne sait pas où elle est ou qui se croit partie

Je suis une ville de chantiers ajournés
De fêtes nationales, de peu de volonté
De fraises qui prolifèrent le nez bien dans le verre
De retrouvailles pénibles car sur un pied de guerre
De visites écourtées ou dont on désespère
Je suis une ville couchée la bouche de travers

Parce qu’il y fait trop froid, parce que c’est trop petit
Beaucoup vont s’en aller car beaucoup sont partis
Il en revient parfois qui n’ont pas tous compris
Ce qui les ramène là et les attend ici
Ils ne demandent qu’à dire combien ils sont heureux
D’être là à nouveau, qu’on les y aide un peu

Qu’ils ne comptent pas sur moi pour les en remercier
On ne remercie pas ceux qui vous ont quittés
Qui reviennent par dépit et ne le savent même pas
Ils ne savent rien de rien et pourtant ils sont là
Et je suis encore fière et plutôt dépérir
Que de tout pardonner, que de les accueillir

Dominique A, « Je suis une ville »

A découvrir sur l’album « A l’arrivée », ou la superbe compilation « Le détour »

(Probablement ma « chanson urbaine » préférée.)

{ Lire la suite pour consoler les villes pleureuses. }

Comments Un commentaire »

Les Carnets de géographes, toute jeune revue électronique dont j’ai eu la chance de croiser lors d’un sympathique atelier quelques représentant(e)s, vient de lancer l’appel à contributions de son prochain numéro. Celui-ci sera consacré aux Espaces virtuels, un bien beau sujet qui intéressera sûrement quelques uns d’entre vous. Géographes ou non !

Les contributions sont attendus pour octobre. N’hésitez pas à vous rendre sur le site des Carnets pour plus d’informations sur les différents types de publications possibles (carnets de lecture, de recherche, etc.), et les formats attendus.

{ Lire la suite… }

Comments Pas de commentaire »