Posts Tagged “Broussaille /”

Début janvier, Chronos a inauguré son blog avec un billet enchanteur, à base de métaphores poissonnières sur l’écosystème des mobilités urbaines. Le principe : « l’observation de nos amis de la mer pourrait nous en apprendre sur certains comportements repérés chez une variété d’homo urbanus mobilis apparue à l’ère actuelle du Cénozoïque : le skateur. »

Commentant la vidéo d’un skateur new-yorkais new-yorkais slalomant entre les bus et les voitures, Julien Gaffiot se saisit alors de la figure du poisson-pilote pour illustrer cet étrange ballet :

Le poisson-pilote à ceci de particulier qu’il est un des rares de son gabarit à cohabiter avec de grands prédateurs sans compromettre sa sécurité et en profitant de la force des ondes hydrodynamiques générées par ses cousins pour favoriser sa propre locomotion.

L’analogie fonctionne : lancés sans protection à vive allure au sein des flux mécaniques, zigzaguant avec adresse entre les mastondontes d’acier, saisissant la carapace de l’un d’entre eux pour se propulser un bref instant, prenant appui sur une autre pour corriger sa trajectoire, sautant légèrement au-dessus des obstacles de chaussée qui contrarient sa lancée, le skateur se réapproprie avec grâce l’énergie produite par ses prédateurs potentiels, qui en deviennent les alliés d’un trajet.

Et de conclure sur le changement de regard qu’autorise cette analogie pertinente concernant la place du skateur dans l’écosystème urbain :

Faut-il militer pour la réinsertion de cette espèce dans un milieu urbain adapté ? La question mérité d’être posée, d’autant qu’elle nous permet d’interroger sous un angle original l’organisation de l’écosystème routier de nos villes ainsi que la domination de la voiture, reine de la jungle décidément peu partageuse de son espace vital.

Je n’aurais pas su mieux dire. Outre sa poésie, cette métaphore résonne avec celle de la « ville-aquarium »brièvement abordée ici pour évoquer la « ville liquide ». On repense ainsi aux superbes illustrations bruxelloises des Baleines publiques, où le poisson-pilote aurait toute sa place, aux côtés des poisson-chats et autres requins des bas-fonds.

{ Cliquer ici pour lire la suite et débattre dans les commentaires. }

Comments 2 commentaires »

Vue au Musée de la BD de Bruxelles, cette superbe planche de Broussaille dans Les Baleines Publiques, par Frank et Bom (1987) :


Dans la dernière bulle :
« Ah ! Le poisson-chat de la ligne 14 ! Bondé, comme d’habitude !!.. »

Au-delà de sa qualité graphique et onirique, cette planche fait directement écho à un imaginaire urbain autour duquel j’essaye de travailler : la ville aquarium comme imaginaire d’une ville hybride à ce point baignée dans le « flux » qu’elle en devient « liquide » (poke @Emile Hooge ;-)

{ Cliquer ici pour lire la suite }

Comments Pas de commentaire »