Posts Tagged “Misfits /”

[Première série officielle de pop-up urbain, DÉCORS sera consacrée aux paysages urbains dans les séries, un pilier de la culture pop&geek (et une de mes grandes passions) que j'avais paradoxalement assez peu abordé sur ce blog. Une fois n'est pas coutume, les billets seront donc autant visuels qu'analytiques (cliquez pour voir les images en grande taille). Objectif : décrypter les formes urbaines qui composent ces séries pour mieux comprendre notre environnement contemporain.

Le prochain épisode sera consacré à la bourgade texane de Dillon dans Friday Night Lights. Mais pour l'heure, direction la banlieue de Londres avec Misfitsses super(anti)héros délinquants, et ses décors de béton triste. Qu'est-ce que cela raconte de notre regard sur les périphéries urbaines ?]

Il est frappant de constater le très faible nombre de super-héros officiant hors des villes denses1. Les justiciers masqués sont les « saints patrons des villes » ; il existe même un super-héros dont le pouvoir est justement « d’entendre » la ville. Mais qui reste-t-il pour protéger les banlieues – qu’elles soient pavillonnaires ou bétonnées ?

Ce déficit est relativement logique : la culture ‘super-héros’ s’est construite sous le règne de la banlieue pavillonnaire, symbole du rêve américain et qui ne peut donc qu’être tranquille et apaisée ; inversement, la ville dense est perçue comme violente et dépravée, un terrain de jeu idéal pour les super-héros (voire aussi ici). Entre les deux, la ville moyenne étalée est quant à elle quasiment absente du sujet. Mais l’évolution du contexte urbain aux USA2 tend à faire bouger les lignes.

{ Cliquez ici pour lire la suite, et verser une larme devant tant de beauté urbaine }

  1. cf. Superheroes in suburbs ? : « Now I’m trying to remember if any major superheroes are set in suburban contexts. Nothing really comes to mind. Green Lantern was set in Coast City (an LA doppleganger), the Flash takes place in Central City/Keystone City, which are Midwestern cities like St. Louis, and Hawkman and Hawkgirl patrol St. Roch, which is the equivalent of New Orleans. For a while, Wonder Woman was based in Gateway City, which I think was supposed to be San Francisco. I think Green Arrow’s Star City is somewhere in the Pacific Northwest, like Seattle or Portland, but I’m not sure. Superman, of course, hails from Smallville and moved to Metropolis, signifying the American historical shift from rural to urban areas » []
  2. Crise de la suburbia et revitalisation des villes denses + baisse de la criminalité urbaine, cf. Why Does My City Scream []

Comments Un commentaire »

[Comme dans les bons DVD, voici quelques complément à mon décryptage des paysages urbains dans la série Misfits. Bon visionnage !]

1. Pour les amateurs de ludotopies (= imaginaires urbains dans les jeux vidéo) et plus spécifiquement de GTA : dans le 4e épisode de la seconde saison, l’ennemi voit malgré lui la ville comme s’il était dans un GTA-like.

Malgré son côté assez cliché (comme la plupart des ennemis de la série, son seul vrai défaut), on appréciera la fidélité et le soin apporté aux éléments de gameplay (notamment la carte, qui suit les mouvements de tête du personnage !)

Au-delà de son caractère intriguant, le décalage entre la ville réelle et virtuelle (volontairement enlaidie) contribue à sa manière à révéler la beauté du béton que j’évoquais dans mon analyse. Une belle trouvaille, donc.

2. Enfin, régalez-vous les rétines avec ces superbes patchworks de captures d’écran, très justement intitulés « Concrete & Vandalism ». Félicitations à l’auteur(e) de ces tableaux !

{ Cliquez ici pour admirer la suite. }

Comments Un commentaire »