Comment le vélo s’enracine-t-il dans la ville ? (Demain la ville)

Le 6 mars 2017 - Par qui vous parle de , ,

Bien que très ancien, l’usage du vélo reprend petit à petit ses droits dans les villes occidentales. Longtemps pensés pour des déplacements principalement motorisés, les espaces urbains tentent ainsi de s’éloigner de leurs erreurs passées (mais encore bien incrustées !). Et cette implantation passe évidemment par de multiples processus, politiques publiques, infrastructures et agencements institutionnels… Associations, commerces et services dédiés pullulent ainsi dans nos rues, transformant nécessairement le visage et la pratique des villes (dans une certaine mesure bien sûr).

cycliste-velo-mobilite

S’il serait évidemment trop ambitieux de lister et analyser tout ce que l’usage du vélo produit – en termes d’usages, de valeur économique, de convivialités etc. – en ville de nos jours, nous souhaitions souligner quelques-unes de ces apparitions…

L’urbanisation d’une passion

Au-delà des pistes cyclables et autres systèmes de vélos en libre-service, l’un des accompagnements urbanistiques engendrés par cette vague cycliste s’incarne dans la sphère commerciale. Si les magasins traditionnels dédiés au sport ou au bricolage existent depuis toujours, les enseignes-ateliers dédiées aux aficionados de la bicyclette ont plus récemment fait leur apparition dans nos rues. L’année dernière, Le Figaro consacrait ainsi un article au phénomène du “café-vélo” :

“Le principe est simple : vous sirotez un café, ou déguster un plat, tandis qu’on s’occupe de la réparation de votre précieuse bécane. Ce secteur connaît un véritable essor: deux cafés-vélos ont fait leur apparition en février à Paris, et un troisième devrait naître prochainement.”

Lire la suite sur Demain la ville, le blog urbain de Bouygues Immobilier

Laisser un commentaire

6 mars 2017

Par