Groundhopping, quand le football épouse le tourisme local (Demain la ville)

Le 10 juin 2016 - Par qui vous parle de , , ,

Ça y est, l’Euro 2016 débute en France, et avec lui son cortège de touristes venus des quatre coins du continent pour supporter leur équipe. Mais ce grand raout du football – et son homologue mondial – est l’arbre qui cache la forêt du tourisme « footballistique ». Une pratique en plein essor et qui, à l’instar du tourisme des lieux de tournage, gagnerait à être mieux connue des Offices de Tourisme de France et de Navarre…

Hong-Kong-footbal-qualite-vie-

Une typologie du tourisme footballistique

On distinguera pour commencer trois grands types de « tourisme » footballistique :
Le premier est le plus commun : il s’agit des matchs dits en déplacement, au cours desquels de supporters accompagnent leur équipe lors des matchs joués à l’extérieur. Un supporter de club peut ainsi effectuer plus d’une vingtaine de déplacements par saison, voire davantage pour les clubs jouant les compétitions continentales. Forcément, ça fait voir du pays ! Souvent effectués en groupe, les déplacements jouissent d’une organisation souvent bien huilée grâce aux associations de supporters. Il s’agit toutefois rarement d’une activité « touristique » à proprement parler, les conditions du déplacement étant le plus souvent réduites à l’essentiel…

Lire la suite sur Demain la ville, le blog urbain de Bouygues Immobilier

Laisser un commentaire