25 novembre 2021
Par

L'observatoireDossiers & Immanquables

Les Immanquables – Novembre 2021

Temps et ambiance assez moroses à l'extérieur, on espère qu'il fait chaud dans vos cœurs et vos chaumières. S'il manque quelques braises à votre feu intérieur pour retrouver le sourire ou quelques petites choses à lire, on est prêt à vous aider. Comme chaque mois, retrouvez une sélection de liens piochés parmi notre veille. Ils sont doux et enthousiasmants, n'attendez plus pour vous y plonger !

Le 25 novembre 2021 - Par qui vous parle de , , dans parmi lesquels

Les articles à ne pas manquer

-« Benoît Peeters, voyageur intercités« , Libération, 11 novembre 2021

Un très joli portrait du père des Cités Obscures et de Revoir Paris par la plume de Louis Moulin. La sortie récente du dernier ouvrage de Benoît Peeters – Bruxelles, un rêve capital – était l’occasion rêvée pour notre urbano-bédéphile passionné de provoquer cette rencontre. De ce featuring dont on rêvait, en est ressorti un texte doux où l’on se plaît à glaner des bribes d’informations capitales sur l’homme et l’auteur, l’éditeur et le passionné de cuisine, le spécialiste de Tintin et l’élève de Roland Barthes. Des souvenirs d’enfance aux nouvelles déceptions politiques, tout est là pour nourrir l’image vacillante que les lectrices et lecteurs se font de ce grand auteur.

Benoit Peteers, chez lui à Paris, octobre 2021 (Aglaé Bory/Libération)

-« Les cycles de la violence : une analyse des discours médiatiques sur les cyclistes et les accidents de la route« , Forum Vies Mobiles, 22 novembre 2021

Sur le FVM, on découvre toujours des sujets de thèses passionnants et celui creusé par David Fevyer au Royaume Uni en fait partie. C’est un angle que l’on n’a finalement peu vu jusqu’à maintenant dans nos lectures quotidiennes alors qu’il mérite amplement d’être étudié aussi profondément que l’a entrepris ce chercheur. Ses recherches portent en effet sur le traitement médiatique des décès piétons et cyclistes et « la façon dont sont abordées les problématiques de sécurité routière, de danger et de responsabilité » dans ces mêmes articles de presse. « Ce sujet fait partie d’un domaine de recherche en expansion qui étudie la manière dont le traitement par les médias de sujets liés à la sécurité routière façonne la compréhension du public et les priorités politiques en la matière. » La forme de l’entretien est alors parfaite pour rendre compte de la méthodo particulière du chercheur autant que de ses résultats très instructifs.

L’appel à contribution à ne pas manquer

-Pour contribuer au prochain numéro de la revue Exercice

Si vous êtes dans le milieu, vous n’avez pas pu passer à côté de la revue Exercice qui a illuminé notre été après la sortie de son premier numéro en juin dernier. C’est une revue urbaine originale et indépendante dédiée aux espaces et aux constructions humaines qui nous fascinent. Alors que le premier numéro se consacrait aux « Images », compilant des contributions textuelles et illustrées toutes plus flamboyantes les unes que les autres, le 2e numéro explorera ce qui nous pousse à agir. TENTATIVES, c’est le nouveau thème que décrit de façon très inspirante l’appel à contribution posté sur le site d’Exercice. La deadline pour proposer ses idées est fixée au 17 décembre prochain, il reste donc moins d’un mois pour s’y mettre. En tout cas n’hésitez pas, vous serez fiers d’être publiés dans une si belle revue <3

Comme précisé par la rédaction, tout le monde peut se lancer : « amateur·ices : architectes, artistes, designers, historien·nes, sociologues, urbanistes, scientifiques, étudiant·es, enseignant·es, économistes, ingénieur·es, biologistes, photographes, paysagistes, vidéastes, géographes, philosophes, écrivain·es, etc. » !

La vidéo à ne pas manquer

Si vous êtes comme nous des gros weaboos (= gens qui adorent le Japon), vous connaissez sûrement le Youtubeur Angelo Di Genova (dit @horizonsdujapon sur Twitter et à retrouver sur la chaîne Youtube Musubi). Alors qu’un mois plus tôt, il nous faisait voyager à travers une petite vidéo consacrée aux sons de la ville japonaise (une madeleine de Proust délicieuse dans cette période de sédentarité forcée), celle publiée il y a deux semaines touchait encore plus directement à nos sujets sensibles. Les personnes qui ont voyagé au Japon le savent bien : les poteaux électriques (et leurs nombreux câbles emmêlés) ne sont pas enterrés et font donc partie du paysage… même le plus authentique ! Alors que l’on s’était nous même déjà posé la question du pourquoi ? La même raison vague revenant toujours : la faute aux tremblements de terre. On s’en est satisfaits mais on n’a jamais vraiment trop creusé la question. C’est pourquoi on est plus que ravis qu’Angelo se soit sérieusement interrogé sur les raisons de ce choix urbanistique si particulier pour un pays considéré depuis des décennies comme faisant partie de l’élite économique mondiale. Regardez donc, vous allez apprendre plein de choses :

Le « Saviez-vous ? » urbain

-Saviez-vous que la star de l’urbanisme circulaire Sylvain Grisot et son équipe ont lancé une campagne de financement pour éditer un serious game pensé pour faciliter le dialogue dans des ateliers de collaboration entre acteurs urbains ? 

Il vous reste 8 jours pour soutenir le projet !

-Saviez-vous que la capitale autrichienne est pionnière dans les aménagements urbanistiques en faveur des femmes et ce depuis les années 1990 ? – Voir : Le Monde, 3 novembre 2021

Laisser un commentaire