28 mai 2018
Par
qui vous parle de

L'observatoireDossiers & Immanquables

Les Immanquables du mois – Mai 2018

Puisqu'en mai on fait ce qu'on veut, on s'est fait plaisir sur la veille du mois ! Point de gros articles ou d'études scientifiques dans la sélection aujourd'hui, mais un éventail de rendez-vous à ne pas manquer, ainsi qu'une image marquante de ce mois quasi-ensoleillé. Vous sentez, comme nous, cette effervescence culturelle qui émane des villes et des citadins dès lors que les beaux jours pointent leur nez ? C'est cette créativité que nous célébrons aujourd'hui, à travers une exposition en cours, un festival à venir, un nouveau podcast qui se lance, et la sortie prochaine d'un livre que nous aurions rêvé d'écrire...

Le 28 mai 2018 - Par qui vous parle de ,

 

L’exposition à ne pas manquer

Le Monde vu d’Asie au fil des cartes, Musée Guimet Paris, 16 mai-10 septembre 2018

Un jour avant l’ouverture officielle de cette merveilleuse exposition, nous avons eu l’honneur de la découvrir avec un petit groupe d’invité·e·s. L’équipe scientifique était alors présente pour guider, informer, étonner les curieux·ses avec de précieuses anecdotes historiques et cartographiques. Que vous soyez passionné·e·s de géographie, d’Asie, d’aventure, d’Histoire, d’objets anciens, cette exposition exceptionnelle satisfera votre soif d’érudition et aiguisera votre regard critique…

« Ces cartes et représentations iconographiques (peintures, gravures, manuscrits ou objets), souvent reléguées au statut de documents exotiques, apparaissent ici comme de véritables œuvres d’art et de précieuses sources historiques, qui éclairent le rôle décisif de l’Asie dans le processus de mondialisation du XVe jusqu’au XXe siècle. Elles donnent à voir les constructions cosmographiques, les routes de pèlerinages, les itinéraires de découvertes, les gestes impériales, les projets urbains, et les expansions coloniales, autant de phénomènes culturels et de pratiques sociales participant à l’invention de l’Asie qui, hier comme aujourd’hui, se situe au centre du monde. »

On vous invite à dérouler notre petit thread pour voir quelques photos prises sur le vif lors de la visite :

Le podcast à ne pas manquer

Le Lieu Commun

Dans la confidence depuis des semaines, on avait tellement hâte d’écouter le résultat de ce projet lancé par un triumvirat de renom ! Le Lieu Commun, c’est un « podcast amoureux des villes » (mais qui parle aussi « de la campagne et des gens autour »), lancé par trois grandes dames du milieu géo-urba-archi que vous connaissez sûrement très bien : Claire Gervais alias Le Bug urbain sur les réseaux, Morgane Courvoisier alias Le Quatrième Mur et Lucie Da Costa Casals alias Utopia Univers

Disponible sur le site officiel et sur Soundcloud, le premier épisode intitulé « Quand on arrive en ville«  s’intéresse à la découverte d’un espace urbain, en tant qu’expérience de l’inconnu et du fantasmé… On vous laisse donc plonger dans cette initiation, c’est-à-dire revivre vos plus douces balades urbaines et écouter les récits et connaissances de nos trois animatrices passionnées des villes !

Le festival à ne pas manquer

Cime City, festival Bellastock 2018, 12-15 juillet 2018 

Pour sa 13e année d’existence, le Festival d’architecture expérimentale Bellastock « réunira plus de 500 participants dans une forêt en Île-de-France pour construire une ville suspendue aux arbres« . Vivre au beau milieu des arbres, n’est-ce pas l’un des plus grands fantasmes de l’architecture occidentale ? Depuis l’enfance, nous rêvons de maisons arboricoles croisées dans des livres et films marquants… Tandis que, devenu·e·s adultes, on recherche auprès de ces totems de verdure un point d’ombre ou de contact avec une nature négligée ou éloignée des villes. Le festival Bellastock invite alors les participants (les inscriptions se terminaient le 27 mai) à réinvestir nos sous-bois afin de construire une ville éphémère au beau milieu des cimes.

Le livre à ne pas manquer

Konstantinos Dimopoulos, Virtual cities  : An Atlas & Exploration of Video Game Cities (campagne de crowdfunding)

Cela fait bien longtemps que l’on suit l’actualité du passionnant Konstantinos Dimopoulos (@gnomeslair sur Twitter, et auteur du blog Game Cities). Géographe-urbaniste de formation, game designer à ses heures perdues, devenu consultant pour des projets vidéoludiques… Son parcours ressemble évidemment au miroir de notre carrière rêvée ! Après avoir publié un grand nombre d’articles sur les villes dans les jeux vidéo (dans la presse spécialisée jeux indé, sur IndieGames.com et Gamasutra notamment), leur structure, la façon dont on on les façonne et les appréhende, Konstantinos Dimopoulos passe enfin le cap de la publication papier.

L’ouvrage que vous voyez ci-dessous incarne donc l’objectif final de la campagne de financement participatif lancée tout récemment par l’auteur : un atlas illustré et cartographié des villes « spectaculaires » piochées dans l’univers vidéoludique. On soutient évidemment le projet, et on espère que Virtual cities sera bientôt le livre de chevet de tous les urbanistes de notre génération !

L’innovation du mois

Notre photo virale préférée de mai, c’est sans doute ce barbecue à roulettes bricolé pour s’adapté aux rails du tram. Les circonstances des mouvements sociaux sont de fait bien souvent propices à la bidouille, comme nous le montre cet astucieux barbecue. Alors que d’autres cheminots ont choisi ailleurs le chemin de fer du TER pour y faire rouler un ironique « vélo-rail », ces cheminots gourmands ont investi les lignes du tram, sans doute plus simples à se réapproprier. Si vous être friands de ce type de petites innovations, on vous invite à re-feuilleter notre article dédié, intitulé « Le train de la ville agile roule sur les rails de l’existant » (2014).

Laisser un commentaire