Voiture électrique : peux-tu entendre le silence de ma rue ? (Chronos)

Le 24 juillet 2013 - Par qui vous parle de , , , dans parmi lesquels

Comment vendre la voiture électrique ? L’enjeu est de taille pour les constructeurs automobiles, qui doivent faire avec un joyeux paradoxe : entièrement silencieuse, la voiture électrique doit pourtant réussir à séduire les conducteurs plus habitués aux moteurs vrombissants mais aussi parvenir à se signaler aux passants pour éviter les risques d’accidents.

Dans ce contexte, la valorisation du silence se révèle un exercice délicat. C’est peut-être ce qui explique la relative pénurie de publicités automobiles utilisant ce levier, en comparaison de celles misant sur les aspects plus directement écologiques. Avec Bolloré pour Autolib’ (« La voiture qui fait Chuuuut au lieu de faire Vroum »), Renault est aujourd’hui l’une des rares marques à s’être emparée de front de ce sujet, dans une publicité à la fois puissante et candide.

Intitulé « La Chute du Mur », le spot se réapproprie ainsi l’imaginaire des révoltes berlinoises de 1989, qu’il détourne sur une musique des plus idoines : « The Sound of Silence« , de Simon & Garfunkel.

Signée Publicis Conseil et dévoilée au printemps dernier, la vidéo s’accompagne d’un slogan sans équivoque : « Il était temps de réconcilier l’homme et l’automobile ». On pourra reconnaître à Renault le courage de son humilité. Le constructeur est bien l’un des seuls à prendre acte de l’écart qui s’est progressivement creusé entre voitures et citadins (à la différence de son cousin Nissan, dont le slogan « Urban proof » est des plus ambigus).

L’autre grande force de ce spot tient évidemment dans le sujet de ce texte : en mettant sur le devant de la scène l’argument du silence, Renault prend délibérément position pour cette solution. Ce qui pourrait paraître anodin, si cela ne concernait pas l’automobile. Le sujet est en effet particulièrement épineux, pour d’évidentes raisons de sécurité publique.

Lire la suite sur Trajectoires Fluides, le blog du Groupe Chronos

Laisser un commentaire

24 juillet 2013

Par

qui vous parle de