La ville-orchestre : une rhapsodie dérivée

Le 9 janvier 2011 - Par qui vous parle de , , dans , , , parmi lesquels

Et si la ville était un gigantesque instrument de musique ? C’est en tous cas le pitch de Sound of Noise, film suédois de 2008 sorti sur nos écrans il y a deux semaines.

« L’officier de police Amadeus Warnebring est né dans une illustre famille de musiciens. Ironie du sort, il déteste la musique. Sa vie bascule le jour où un groupe de musiciens déjantés décide d’exécuter une œuvre musicale apocalyptique en utilisant la ville comme instrument de musique… »

Si la bande-annonce ne permet pas d’observer d’usages « concrets » de la ville comme instrument de musique (j’entends par là, les rues et le bâti), certains passages donnent quand même grave envie de voir le film, notamment les extraits de fin dans laquelle la ville semble se métamorphoser au contact d’oeuvre. Autre extrait particulièrement intéressant : cette « Music for One Highway » qui retranscrit à merveille la musicalité propre à l’automobile, et à l’ivresse de la vitesse.

Hors du film (puisqu’il s’agit du court-métrage initial, réalisé en 2001, ayant inspiré le film), vous pourrez vous régaler devant cette « Music fort One Appartment and Six Drummers », ou quand le quotidien devient la muse d’Euterpe.

Et si vos oreilles ne sont pas rassasiées, une seule solution : admirez-moi ce chez-d’œuvre cartoonesque :  une « Rhapsodie en Rivets » pour narrer l’épopée de l’Empire State Building ! (trouvée via @urbain_, peut-être ?)

RAPPEL ! Emile signale en commentaire une superbe initiative hambourgeoise : un concert géant réunissant les musiciens de l’Orchestre Philharmonique, répartis dans divers lieux de la ville. Brillant ! Ou quand la ville se mue en salle de concert :-)

2 commentaires

Laisser un commentaire