L'observatoireDossiers & Immanquables

Les Immanquables – Juillet 2020

En juillet, on s'est fait ultra plaisir au niveau de la veille, et on la partage avec vous sans modération. C'est l'été, il fait chaud, donc pas la tête à réfléchir et à se farcir des études et des articles sérieux. On a préféré vous sélectionner des urbanités à feuilleter à tête reposée, et à admirer avec un seul oeil ouvert pendant que le soleil tape bien haut dans le ciel. On ne vous en dit pas plus, ouvrez donc votre cahier de vacances urbain qui se déroule ci-dessous.

Le 30 juillet 2020 - Par qui vous parle de , , , , , dans , , , parmi lesquels , , , , , , , , ,

La BD à ne pas manquer

A vous recommander chaudement dans un premier temps, cette bande dessinée écrite et illustrée par l’artiste britannique Woodrow Phoenix. On ne l’a pas encore eu etre les mains, mais on rêve de se laisser aspirer par ces planches N&B pour un road trip infini. Dans Crash Course, l’auteur explore le rapport malsain qu’on peut encore aujourd’hui entretenir avec l’automobile. Si vos fantasmes les plus sombres se trouvent quelque part entre Death Proof (2007) et Crash (1996 pour le film de Cronenberg, 1973 pour le livre de J. G. Ballard), ou que vous rêvez de jouer des heures durant à un épisode de Gran Turismo en noir et blanc, courez vous prendre ce petit bijou qui sent bon le pneu brûlant et la sueur.

Pour aller plus loin : ce podcast en anglais.

L’ouvrage collectif à ne pas manquer

Lire les villes, Études réunies par Maria de Jesus Cabral, Maria Hermínia Laurel et Franc Schuerewegen, Paris, Le Manuscrit, « Exotopies », 2020

Promis, c’est le seul lien un peu prise de tête qu’on vous partage dans ces Immanquables. Ca a l’air très intello, mais les articles pointus de cet ouvrage collectif ont l’air d’un grand cru innattendu. Si vous êtes des littéraires, et que la ville est un univers qui vous fascine, ce pitch vous fera sans doute saliver :

« Lire est arpenter, et remémorer, explorer des endroits, des espaces, que l’on visite et revisite, avec l’émerveillement qui convient, des loci memoriae. Le présent volume invite le lecteur à se promener sur les pas de, entre autres, Baudelaire, Claudel, Modiano, Claude Simon, Sylvie Germain, Michel Houellebecq, Monique Proulx, Jan-François Daucen, Selim Nassib. »

Maintenant parcourez donc le sommaire et dites nous vers quels sujets votre coeur balance le plus !

Le thread Twitter à ne pas manquer

Voici une petite lecture qui vous reposera quelque peu l’esprit après le lien qui précède. C’est juste une petite série de tweets sur un sujet qui kinkera les plus nerds d’entre vous. Si vous ne connaissez pas le compte Twitter @BB27000, c’est le moment de vous abonner. Surtout si vous êtes friands d’anecdotes concernant trains, chemins de fer et tout ce qui s’enraille. Le thread ci-dessous fait la part belle à l’architecture caractéristique des petites gares qui quadrillent le territoire français.

La carte à ne pas manquer

Juste pour le plaisir des yeux, cette map du tram de Melbourne en version néons. On ne sait pas trop d’où ça sort si ce n’est de Reddit. Vous connaissez peut-être notre passion assumée pour l’esthétique rétro de l’éclairage néon puisque on y consacrait un article il y a quelques temps.  Quoiqu’il en soit on sur-valide le commentaire suivant : « Look like Cyberpunk 2077 metro map », et ça donne encore plus envie d’y jouer !

La pub à ne pas manquer

Les publicités japonaises sont notamment populairest pour les imaginaires farfelus et l’humour douteux qu’elles sont parfois capables d’invoquer. Dans celle qu’on vous partage aujourd’hui (mais qui date de plusieurs années déjà), a priori rien que l’Occident puisse assimiler en s’esclaffant à propos du légendaire « WTF » nippon. Pour notre plus grand kiff, la pub met en scène une superbe partie de baseball urbain. Tous les clichés de la société japonaises s’activent sur le terrain pour ce sport national. Sauf que le terrain, c’est la rue nippone de tous les jours, avec sa voierie proprette, ses interstice encâblées et ses petits pots déposés devant les habitations et commerces. Même si, malheureusement, la pub vend ce qui semble être un système de conduite automobile, l’imaginaire de la ville sportive poussé à ce point ne pouvait que ravir notre oeil aguerri.

https://twitter.com/Ryo_Saeba_3/status/1286975156665978881

L’accessoire fashion à ne pas manquer

Pour les plus fashion d’entre vous, voici des masques en tissu reprenant les motifs des moquettes de sièges des transports publics londoniens. Si les patterns de ces accessoires de mode ne sont pas à votre goût, c’est sans doute que vous n’êtes pas de vrais urbanos… Ou alors vous êtes très chauvins et rêvez en secret de porter la mooquette d’un train Corail dernier cri. Et dans ce cas on vous comprend totalement.

Laisser un commentaire