Au-delà du manga : quand la ville s’anime

Le 24 juillet 2014 - Par qui vous parle de , , , , , dans parmi lesquels , , , , ,

Notre manie à piocher dans la culture pop pour en extraire la substantifique moelle urbaine nous aura de toute évidence maintes fois amenés aux portes de la bande dessinée japonaise. Qu’ils appartiennent à la petite enfance – passée devant les animés en VF braillarde du Club Dorothée – ou qu’ils caractérisent plutôt les séries imprimées de chez Glénat – lues et relues pendant l’adolescence -, les univers manga n’auront pas manqué de nourrir les générations nées entre les 80′ et les 2000′. Aujourd’hui encore, Internet permet un accès encore plus grand à cette culture 100% nippone, que l’édition française n’aura pas toujours mise en valeur.

tumblr_mgn8kuJi4G1s2fo85o1_500

Il se trouve que ces très nombreuses oeuvres sont bien souvent extrêmement riches en représentations, en symboles et montrent dès lors une multitude de signaux socio-culturels inestimables pour notre recueil d’imaginaires urbains en tous genre ! Et puisque l’équipe de [pop-up] urbain part dans quelques semaines visiter les territoires créateurs de cette culture dessinée, nous tenions à lui rendre un vibrant hommage. Nous vous avons alors réuni ci-dessous quatre billets teintés de gribouillis virtuoses lâchés au pays du soleil levant. Écrits entre 2010 et l’année en cours, nous espérons que cette succincte sélection vous donnera l’envie et le goût d’explorer les mondes urbains dépeints dans les mangas, tant ils sont copieux et délicieux !

Dans ce contexte, c’est un euphémisme que de regretter la retraite annoncée récemment des deux maîtres fondateurs du studio Ghibli

Laisser un commentaire