Rétroprospective 2016 : tout roule sur le corner !

Le 3 janvier 2017 - Par qui vous parle de , , ,

Encore une année d’écoulée ! Et il faut bien dire que chez nous, 2016 est passée comme une lettre à la poste. Le bilan du jour sera donc bien plus réjouissant que la rétrospective de l’an passé. D’une part, on a réussi à remonter la pente financièrement parlant, ce qui n’était pas une mince affaire ; d’autre part, plus important encore, un certain nombre de sujets, missions et rencontres nous ont tout particulièrement épanouis ! C’est donc le moment de faire le point sur ces douze derniers mois, aussi limpides que jouissifs pour nous, et que l’on se devait donc de partager avec vous…

En interne, on retiendra surtout la précieuse contribution de nos deux stagiaires de l’année, Lisa Schaeffer et Chloé Rotrou, le temps de quelques mois absolument radieux à leurs côtés. La première nous a notamment permis de nouer des liens approfondis avec le milieu du jeu vidéo en coorganisant, avec le Centre de Recherches Interdisciplinaires de Paris et le Gamelier, une enthousiasmante gamejam sur le thème de la ville fertile :

De son côté, Chloé nous accompagne grâce à sa formation de designer aux multiples talents, encore pour quelques mois, à élaborer un projet *top secret* mêlant méthodologie de travail et design de services innovants…

tumblr_mrj9qymrlx1rab99oo1_1280

Nous quand on regarde défiler l’année 2016 (allégorie)

Du reste, nous nous sommes lancés dans des activités jusqu’alors inexplorées chez pop-up : le coloriage urbain d’une part, et le e-commerce d’autre part ! Si vous suivez nos actus de près, vous avez sûrement entendu parlé de l’e-shop destiné aux urbanos que l’on est plutôt fier d’avoir mis en ligne fin novembre…

Enfin, c’est évidemment pour ressasser les publications annuelles du blog que nous avons créé ce format « flash back » de début d’année – que l’on publie depuis 2014 maintenant. Chaque millésime mérite en effet son petit coup d’œil dans le rétro, et c’est justement ce que l’on s’apprête à faire dans les lignes qui suivent. A notre actif en 2016, on compte donc une petite cinquantaine de billets publiés dans nos colonnes, une quarantaine de « contributions » (commandes éditoriales parues ailleurs et autres interviews enregistrées sous divers formats), et pas moins de douze dossiers thématiques rassemblant nos archives d’articles sous une thématique propre (un par mois, le compte est bon).

Le développement suivant regroupe ainsi différentes grappes d’articles, répartis en familles thématiques ou suivant d’autres qualités éditoriales spécifiques… Les spécimens « classiques » de notre cuvée 2016 comptent évidemment quelques rapports d’étonnement, oraisons funèbres, portfolios et autres explorations urbano-centrées. Au cœur de ces différents traitements s’entrechoquent ainsi une multitude d’objets urbains, du bord de route au terrain vague, en passant par les enseignes à néons, le mobilier-palette et les animaux morts sur une parcelle de voirie… Pour le reste, on vous a concocté ci-dessous cinq parties résumant les grandes intrigues du blog ces douze derniers mois. En vous souhaitant une bonne lecture ou de bonnes révisions !

Smartphone et réalité augmentée, de bons alliés

Illustré par divers cas de figure, nous avons tout d’abord pu observer le grand retour de la réalité augmentée comme fonction réussie de nos applis et jeux mobile. Alors que fin 2015 nous faisions un rapport quelque peu désanchanté de toutes ces promesses entonnées dans les années 2000, l’an passé a définitivement sonné le succès tant attendu de ces informations numériques superposées au réel. Plus généralement, c’est la notion de « numérique ambiant » qui semble être venue à maturité, après avoir été maintes fois prophétisée par les gourous de l’innovation au cours des années 2008-2009.

tumblr_nthrb5uirs1qd4q8ao1_500

Sexto géolocalisé ou Pokéstop fructueux ? A vous de juger…

De fait, un certain nombre de logiciels applicatifs développés sur smartphones incarnent à merveille cette réussite. Nous en avons alors décrypté deux types : les applis de rencontre géo-contextualisées (type Happn) d’une part, et le jeu vidéo Pokémon Go d’autre part. C’est évidemment pour les usages intimement liés à l’espace urbain que ces gadgets socio-ludiques nous ont alors intéressés…

En complément, on vous suggère également d’écouter l’émission dédiée à Pokémon Go sur « Du grain à moudre d’été » (France Culture), ainsi que l’épisode de Bits (Arte) consacré à la réalité augmentée – auxquelles nous avons le plaisir de participer.

giphy-8

La réalité augmentée qu’on aime

L’année passée, nous nous sommes penchés sur deux autres applications smartphone de génie : Snapchat et Vine.  Si la première utilise la réalité augmentée (emoji, filtres etc.) pour ludifier le quotidien de millions de teens ; la seconde incarnait (car elle n’existe plus ༼ಢ_ಢ༽) un vivier de micro-urbanités filmées à travers le monde…

Automobile : contorsions, distorsions et autres options

Qui l’eut cru ? Après la réalité augmentée, c’est la bagnole qui nous a pas mal occupé l’esprit en 2016. Eh oui, cet habitacle roulant fait toujours couler autant d’encre. Même si c’est globalement pour mettre en valeur ses transformations (de forme et de fonctions), sa mort annoncée par la pop-culture ou le recyclage de ses pièces une fois reclue à la casse…

3o6gasi3vhjo91ruf2

beyonce-0-1

wljsgzpvqp1x

Beyonce à elle seule a tué le game de l’imaginaire de la voiture dans ses clips en 2016

Des rdc d’immeubles en terre meuble

Nature et campagne auront également enflammé notre plume. Plus qu’un retour à la terre, c’est l’hybridation entre villes et pâturages que nous avons célébrée à travers deux billets aux formats distincts. D’un côté, une ôde au « broutalisme » (qui s’accompagnait d’un petit concours de poésie dédié),  et un décryptage des différentes formes d’agriculture urbaine existantes. De l’autre, une lecture illustrée de l’une des plus jolies bandes dessinées sud-coréennes…

tumblr_o5bz3czp4r1ufqkpno2_1280

Enfin, c’est la représentation des rurbanités dans l’animation japonaise qui nous ont donné de bonnes billes pour considérer la campagne comme terrain révélateur d’inspirations prospectives.

Villes rêvées, villes approuvées

Du coup, on en vient assez facilement à réunir ci-dessous pêle-mêle les nombreux articles de 2016 qui ont été concrétisés après consommation d’une oeuvre de fiction. On ne le rappellera jamais assez : ce blog est né parce qu’une infinité de productions culturelles mettent en lumière l’espace urbain et ses usages de manière éclairante. Et puisque qu’une bonne partie de notre temps libre est justement dédiée à ces divertissements, on ne peut pas s’empêcher de vous partager nos observations. Dans ce florilège de pop-culture, on retrouve donc plusieurs formes d’expression et d’illustrations – caractérisées par la classification qui suit.

Parmi elles, le dessin animé nous a amenés à parler de voyages en train autant que de smart city erronée :

tumblr_o78r0u1jim1vur2auo1_1280

De son côté, la bande dessinée formait le décor parfait pour aborder les questions de marketing territorial en 2016 :

donaldville_2

La team jeux vidéo (ici : Lisa Schaeffer et Louis Moulin) était également présente en petit comité, pour la réalisation de deux excellents billets :

La petite nouveauté en termes d’imaginaires, c’est que nous affirmons toujours plus notre passion pour les clips de musique. Ce format court et assez libre donne bien souvent de merveilleuses mises en scène, et on ne se lassera jamais de les décoder. Cette affirmation nous a notamment permis de lancer la création de nouvelles playlist thématiques sur notre compte Youtube (collectant des clips mettant en scène : des transports en commun, des univers de SF, des espaces post-apocalyptiques, ou encore des cimetières !), mais également et surtout de vous livrer quelques articles dédiés :

niska-dubai

Pour finir dans cette section, nous sommes revenus à nos premiers amours en tentant d’élucider les messages cachés de publicités particulièrement émoustillantes en termes d’imaginaires urbains. Mis à part une pub Nike teintée de glisses urbaines, ce sont encore une fois des productions japonaises (toutes enrobées d’univers vidéoludiques) qui nous ont particulièrement motivés pour l’écriture :

Copinage et entourage vous emmènent en voyage

Evidemment, toute les rencontres spirituelles et consolidations d’amitié d’une année sont également lisibles dans nos colonnes ! Ainsi, nous sommes de nouveau allés toquer à la porte de vieux complices ou de personnes talentueuses découvertes au détour de notre veille quotidienne pour faire entendre leurs voix. Au coeur de cette collection d’interviews, nos compères se livrent et ouvrent de fascinants horizons urbains en partageant leurs spécialités :

tumblr_ohmrdf4fjk1qaiafbo1_1280

Les urbanités sont toujours plus remarquables ailleurs !

Et lorsque l’on veut bien se taire sans poser de questions, les voix de nos partenaires urbanos résonnent en toute liberté sur le blog, le temps d’un billet passionné… Si ces trois articles vous emmènent tous en terres asiatiques, chaque voyage s’annonce singulier. Camille Cosson se lâche sur la critique d’un projet d’architecture contemporaine à Tokyo pendant que Louis Moulin dépeint les petites urbanités croquées au cours d’un voyage à Pékin… Enfin, nous avons accueilli pour la première fois la douce plume d’Armelle Le Mouellic, fervente connaisseuse du Japon, qui rendait ici hommage aux villes ravagées par le tsunami de 2011.

tumblr_o7742qowe61u9g95uo1_500

On vous donne rendez-vous dans le futur de l’année qui commence 

On vous laisse assimiler cet épais condensé d’articles qui a fait l’année du blog pop-up urbain, et on vous souhaite à tous une délicieuse année 2017  (•ө•)♡. Pour vous détendre en ce début de millésime, on ne peut que vous conseiller de faire ou refaire nos deux « tests de personnalité urbains » livrés l’an passé :

Un grand merci à tous ceux et celles qui nous suivent et soutiennent, et à très vite pour de nouvelles aventures pop & urbaines !

Laisser un commentaire